J’ai découvert la terre de diatomée il y a une quinzaine d’années par le biais de notre distributeur américain basé au Nouveau-Mexique. Nous adorons le Nouveau-Mexique et sa beauté sauvage. L’inconvénient du climat de cette région chaude et sèche c’est qu’elle est l’environnement parfait pour la prolifération des insectes tels que les termites, les fourmis de feu (mieux vaut garder ses distances avec elles !), les cafards, les puces, les tiques, les poux et les mites. Si vous avez suivi la série Breaking Bad, vous vous souviendrez des maisons d’Albuquerque enveloppées pour la fumigation. Faut-il en dire plus ?

 

Qu’est-ce que la terre de diatomée ?

La terre de diatomée est issue d’un des organismes les plus importants de notre écosystème, une plante formée d’une seule cellule (phytoplancton) qui produit une grande partie de l’oxygène de la Terre.

La terre de diatomée que nous utilisons vient des États-Unis et est de qualité alimentaire humaine. Elle ne contient que des diatomées d’eau douce de forme tubulaire à la paroi percée. Les diatomées d’eau douce ont une paroi plus solide et sont moins fragiles que celles provenant des eaux salées (ces dernières sont de différentes formes et contiennent des sédiments, elles ne conviennent donc pas à nos besoins).

Parmi les 600 sources de terre de diatomée disponibles aux Etats-Unis, seules 4 sont considérées comme étant propre à l’alimentation humaine par le FDA (organisme de contrôle des médicaments et de l’alimentation des États-Unis). Notre terre de diatomée est approuvée par le DEFRA (ministère de l’agriculture britannique), le USDA (ministère de l’agriculture britannique des États-Unis), le FDA et par l’OF&G (fédération des agriculteurs bio britannique).

La terre de diatomée de qualité alimentaire vendue par Hilton Herbs provient de notre fournisseur américain qui garantit qu’elle n’est issue que des sources d’eau douce les plus pures. Laissez-moi vous dire dès maintenant qu’il est vital de n’utiliser que de la terre de diatomée de qualité alimentaire pour vous et vos animaux. D’autres qualités sont disponibles pour la filtration (piscines, etc.), ces formes de terres de diatomée sont traitées thermiquement et chimiquement et ne doivent en AUCUN cas être utilisé pour l’alimentation animale ou humaine.

À quoi cela ressemble ?

La terre de diatomée à l’aspect et la texture du talc fin. Les diatomées sont composées presque uniquement de silice pure, sous le microscope, ils ressemblent à des bris de verre. L’action de la terre de diatomée est purement mécanique, elle peut donc être utilisée de manière répétée sans risquer que les insectes ne développent une résistance.

La terre de diatomée peut être irritante pour les personnes aux voies respiratoires sensibles. Il est recommandé d’utiliser un masque antipoussière lors de l’utilisation afin d’éviter l’inhalation. La poudre est asséchante et les gants en latex ou de jardin ont tendance à s’user rapidement lors de l’utilisation.

Comment ça marche ?

La terre de diatomée peut être utilisée pour tous les insectes ayant un exosquelette ou film gras sur le corps :  termites, fourmis, cafards, puces, tiques, poux et aoûtats. Au jardin, elle permet de se débarrasser des limaces, escargots et pucerons. Lorsque leur corps entre en contact avec la terre de diatomée, le film gras qui les protège de la déshydratation est endommagé, entraînant l’assèchement et la mort.

Volailles et terre de diatomée

Nous avons toujours eu des poules et nous utilisons la terre de diatomée dans le poulailler et dans les nids de poussière qu’elles ont creusé. La terre de diatomée peut être utilisée pour limiter la prolifération des parasites en l’appliquant sous les plumes sur tout le corps. Nous mettons également un peu de terre de diatomée dans les nids.

Nous utilisons un diffuseur Pest Pistol pour disperser la terre de diatomée sur les perchoirs et dans les recoins où les puces et poux se cachent, en particulier les aoûtats. Les aoûtats restent dans le poulailler durant la journée et sortent à la tombée de la nuit pour aller se nourrir sur les poules. Ils ne sont rouges que s’ils se sont nourris de sang, leur couleur varie entre rouge, gris et noir en fonction de leur dernier repas. Un bon moyen de vérifier s’il y a des aoûtats dans votre poulailler et de passer vos doigts sous les perchoirs, s’il y a des aoûtats vos doigts seront rouges. Gardez l’œil sur vos poules et si elles sont léthargiques, pâles et refusent de rester au poulailler, cela peut être un signe de la présence de parasites. Nous vérifions les perchoirs et nids une fois par semaine. Les parasites externes adorent le chaud et sont particulièrement actifs de mai à octobre.

Voilà, une brève introduction sur un moyen simple et peu cher de vous garder vous et vos poules en bonne santé !